Depuis les temps immémoriaux, le végétal a toujours occupé une place de choix dans la conception de nos lieux d’habitation. Des haies végétalisées jusqu’aux façades faites de gazon naturel, l’architecture végétale s’est à nouveau invitée dans nos vies sous de nouvelles formes à savoir les toitures végétalisées, les murs ou façades de végétal. Allons à la découverte de ces nouveaux joyaux naturels de nos habitats.    

Les toitures végétalisées : qu’est-ce que c’est ?

Une toiture végétalisée est un système de toiture qui consiste à implanter des substances végétales sur un substrat à un édifice déjà construit, ou à incorporer directement le système lors de la construction d’un nouvel édifice. Encore appelé éco-toit, toit vivant, toit vert ou encore terrasse-jardin, il est composé de matériaux végétaux naturels installés pour la plupart en haut d’un bâtiment. En savoir plus sur les toitures végétales, il vous faut vous rapprocher des entreprises spécialisées dans le domaine telle que le Groupe Le Prieuré Vegetal i. D dont nous parlerons dans la suite de cet article.  

Avantages de l’installation d’une toiture végétalisée

Les toitures végétalisées une fois installées présentent de nombreux avantages. Elles contribuent essentiellement à résoudre de nombreux problèmes auxquels sont confrontées nos villes urbaines aujourd’hui. Les toits végétalisés temporisent l’écoulement des eaux de pluie vers les égouts, elles limitent les inondations et réduisent également la surchauffe urbaine. En réalité, la protection végétale que procurent les toitures végétalisées permet de réduire les différences de température provenant des supports. C’est le cas par exemple des toitures végétalisées intensives qui, grâce à leur épaisseur plus importante, stockent mieux la chaleur pour la restituer à petits coups plus tard.

De même, l’installation d’une toiture végétalisée contribue au développement de la biodiversité, car elle constitue un refuge pour beaucoup d’animaux (insectes, oiseaux…). Cela favorise ainsi la circulation et la survie des espèces animales, mais aussi végétales. Les toits végétalisés participent aussi à la protection et à l’isolation du bâtiment.

Une toiture végétalisée est principalement composée des éléments suivants :

  • une structure portante : elle correspond à la structure du toit sur laquelle les végétaux seront posés. Cette partie peut être une structure en béton, en acier ou en bois et doit supporter le poids de l’installation prévue. Cette structure peut ainsi supporter une succession de couches de substrat ;
  • une membrane d’étanchéité : le choix du matériau devant composer cette membrane est très important. Plusieurs techniciens recommandent des matériaux d’étanchéité tels que le PVC, le bitume modifié ou l’asphalte caoutchouté pour des toitures extensives ;
  • une barrière anti-racines : la barrière anti-racines a pour rôle la protection de la membrane d’étanchéité contre la pénétration et la dégradation que peut causer le système racinaire. Les couches d’étanchéité faites en PVC sont impénétrables par les racines et ne nécessitent pas de barrière anti-racines ;
  • une couche de drainage : lorsqu’il pleut, les eaux pluviales sont évacuées par un système de drainage qui permet de maintenir des conditions optimums de développement des végétaux. La couche de drainage peut être composée d’agrégats minéraux, d’une nappe drainante en matériaux recyclés, d’une nappe drainante grillagée ou de plaques de polystyrène alvéolé. La couche de drainage doit être légère, mais doit durer dans le temps. Cette couche de drainage joue plusieurs fonctions, car elle assure une rétention supplémentaire d’eau en facilitant ainsi l’aération ;
  • le filtre géotextile : c’est un dispositif qui est mis en place pour éviter le colmatage de la couche de drainage ;
  • le substrat de culture : le substrat de culture regroupe tous les éléments nutritifs nécessaires pour le développement des plantes. Il doit permettre l’infiltration, la rétention d’une partie des eaux pluviales et l’évacuation du surplus d’eau ;
  • la végétation : le choix des végétaux prend en compte un certain nombre de paramètres à savoir le climat, la hauteur finale de végétation souhaitée, la période de floraison et la nature du substrat utilisé.

Les types de toitures végétalisées

Il existe trois types de toitures végétalisées qui se distinguent de par leurs caractéristiques : la toiture végétalisée extensive, intensive et semi-intensive.

La toiture végétalisée extensive

C’est un type de toiture qui maintient efficacement l’isolation du toit. Son installation est moins coûteuse que les autres, mais son entretien est très aisé. Le choix de ce type de toit doit obéir à certaines dispositions à savoir :

  • une inclinaison inférieure à 35 degrés ;
  • une couche de substrat très mince (100kg/mètre carré) ;
  • une sélection affinée des végétaux comme les mousses ou le Sedum.

La toiture végétalisée intensive

Malgré le coût élevé d’installation de ce type de toit, il offre incontestablement de meilleures performances en termes de résistance. L’épaisseur du substrat est élevée et tourne autour de 30 cm. Ce qui revient à dire qu’il peut supporter une charge supérieure à 500 kg par mètre carré. Afin de garantir son efficacité et sa résistance, seuls les supports en béton sont recommandés et l’inclinaison du toit doit être inférieure à 3 degrés.  

La toiture végétalisée semi-intensive

À la différence de la toiture végétalisée extensive, la toiture végétalisée semi-intensive offre un usage plus large et son installation est plus coûteuse que l’autre. Le substrat est constitué d’une couche d’environ 20 cm et nécessite un entretien régulier. Elle peut par ailleurs supporter un poids de 350 kg par mètre carré.

Les façades végétalisées

Appelées encore « mur vert » ou « mur végétalisé » ou encore « jardin vertical », les façades végétalisées sont des techniques décrivant toute forme de végétalisation verticale. Il existe plusieurs techniques de végétalisation verticale. Ces différences sont essentiellement basées sur la structuration des techniques de végétalisation qui engendreront des comportements thermo hydriques et aérauliques selon le type de façade utilisée. En effet, il existe deux typologies de façades végétalisées : les façades végétales et les murs vivants (ou murs végétaux).

Les façades végétales

Les façades végétales utilisent pour la plupart du temps des plantes grimpantes.

Ces plantes sont enracinées au sol peuvent être cultivées dans des bacs ou des pots placés en bas ou en haut du mur. Dans ce dernier cas, on parle de végétation tombante. Une fois ces plantes enracinées, elles s’adhèrent directement au mur. Il s’agit là de la végétalisation directe. Par contre, lorsque ces plantes grimpent via des supports prédisposés contre le mur, on parle de végétalisation indirecte.

La végétalisation directe permet de couvrir la façade sans recourir à des structures de support. Cependant, il peut arriver que des plantes envahissantes et indésirables endommagent le mur pendant qu’on tente de les enlever. La végétalisation indirecte permet quant à elle de séparer la végétation du mur par l’utilisation de grilles ou de filets comme support de plantes.

Les murs vivants

Les murs vivants sont des dispositifs qui comportent un substrat de culture. Ce substrat est soit déposé soit dans des panneaux ou des modules pré végétalisés. Ces supports sont directement fixés sur le mur afin de favoriser le développement vertical. Les modules peuvent être constitués de différentes matières dont le plastique, le polystyrène, le tissu synthétique, l’argile, le métal ou en béton. Le substrat peut être d’origine organique ou hydroponique. Les murs végétaux permettent la plantation de plusieurs espèces végétales variées.

Les murs vivants offrent une grande diversité végétale et c’est pourquoi ils nécessitent un entretien plus régulier que celui des façades végétales à plantes grimpantes. De plus, l’arrosage fréquent avec une solution nutritive et enrichie est nécessaire pour combler les besoins nutritifs des plantes. L’arrosage s’opère à différents niveaux le long du mur suivant la technique de la gravité. Cette technique permet d’apporter de l’eau à toute la surface plane.

Présentation de Prieuré Vegetal i. D.

Ancrés dans le système de production et de conception de dispositifs végétalisés depuis vingt ans, le Prieuré Vegetal i. D s’est spécialisé dans la mise en place de systèmes complets de toitures et façades végétalisées en France. Son champ d’action s’est élargi, car en plus de la conception d’architectures végétalisées, il s’est aussi lancé dans l’aménagement urbain végétalisé.

Prieuré Vegetal i. D de par son expertise intervient à tous les maillons de la chaine de végétalisation. Il s’agit entre autres de :

  • la recherche et le développement : lancé dans la recherche Prieuré Vegetal i. D a conçu et mis sur pied le bac pré cultivé HYDROPACK à réserve d’eau ainsi que la toiture végétalisée STOCK & FLOW permettent de contrôler efficacement les eaux pluviales ;
  • la production horticole : dans ce domaine, Prieuré Vegetal i. D est le tout premier producteur de sedum en France et fait partie des meilleurs en Europe ;
  • la fabrication de substrat : l’entreprise veille à fabriquer des substrats de très bonne qualité et disponibles dans toute la région française ;
  • le bureau d’étude : Prieuré Vegetal i. D dispose d’une équipe d’experts spécialisés dans les études pré installation et autres études connexes ;
  • la logistique : Prieuré Vegetal i. D dispose de matériels de pointe et de dernières génération qui peut s’adapter à votre projet de végétalisation, peu importe la nature ;
  • la maîtrise de tous les systèmes de végétalisation en fonction des contraintes et des exigences ;
  • Prieuré Vegetal i. D assure l’entretien et le suivi permanents de vos murs et toitures afin de leur garantir une durabilité conséquente. 

Grâce à Prieuré Vegetal i. D, vous disposez d’offres de services complets pour vos projets verts ainsi qu’un réel accompagnement dans la réussite de sa maintenance. Haut de ses 20 ans d’expérience, le Prieuré Vegetal i. D a réalisé un nombre incalculable de projets, et ce, depuis 2005. Elle vous propose des solutions de végétalisation adaptées à vos goûts et à vos besoins.

 

 

 

PARTAGER
Article précédentComment réussir un aménagement extérieur ?
Pierre
Je suis végétarien et très sensible à l'environnement. J'aime cultiver mes propres légumes à travers mon propre potager ! Retrouvez mes conseils en matière d'écologie, jardinage et d'environnement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here