Selon les statistiques, la population mondiale consomme 130 milliards de vêtements chaque année. De l’extraction des matières premières à la confection des vêtements jusqu’à la distribution des magasins, l’industrie textile provoque ainsi des émissions de gaz à effet de serre, la pollution les sols et les rivières, sans oublier l’exploitation des travailleurs. Face à ces conséquences environnementales et sociales qui ne cessent d’accroître, le recyclage des textiles s’impose comme la solution.

Votre dressing regorge de pièces que vous ne voulez plus porter ? Ou il regorge de vêtements qui ne vous vont plus et vous désirez le libérer pour avoir plus de place chez vous ? Au lieu de les jeter à la poubelle, pourquoi ne pas donner une seconde vie à ces vieux vêtements ? C’est un geste éco-responsable qui vous permettra de sauver la planète. Découvrez ici les avantages de recycler vos habits usagés.

Réduire l’impact de l’industrie textile sur l’environnement

Le saviez-vous ? L’industrie de la mode et du textile est la deuxième industrie la plus polluante au monde, devant les transports maritime et aérien réunis. En effet, que ce soit pour la fabrication, la production ou l’entretien de nos vêtements, il a été mobilisé de nombreuses ressources : utilisation de produits chimiques, transport, consommation d’immenses quantités d’eau…

De plus, lorsque les déchets textiles sont abandonnés dans les décharges ou jetés avec les ordures ménagères, ils libèrent des substances néfastes comme le CO2 et le méthane qui polluent l’environnement. Précisons que la décomposition de ces substances toxiques prend assez de temps. Cela peut durer des centaines d’années.

Pour être à l’abri des désagréments que cette situation pourrait générer, il est recommandé de recycler ses vêtements. C’est une excellente manière d’éviter le gaspillage vestimentaire et de réduire la pollution qui résulte de la consommation des textiles. Pour être plus précis, l’on pourra dire que la revalorisation des déchets textiles permet de :

  • Préserver les ressources naturelles comme l’eau qui est très consommée pour fabriquer de nouveaux habits et tissus ;
  • Éviter la pollution engendrée par la production de fibres vierges ;
  • Limiter la production du colorant chimique utilisé fortement pour créer de nouveaux vêtements dont la matière première ne provient pas du recyclage ;
  • Diminuer l’enfouissement et l’incinération des textiles usagés, responsables de la libération d’importants gaz à effet de serre.

nnn

Participer au développement de l’économie

Il existe de nos jours des associations ou organismes chargés de la collecte et la valorisation des vieux vêtements. Ceux-ci installent des bennes un peu partout dans le pays pour récupérer les vêtements et autres textiles (chaussures, linge, maroquinerie…) qui ne sont plus utilisés. Collectés, triés puis valorisés, vos anciens vêtements peuvent ensuite être portés par d’autres individus.

Dans le cas contraire, ils pourront être transformés en chiffons, en combustible, en matériaux de construction, en isolant, etc. Vous n’aurez plus à perdre de matière. Lorsqu’on procède au déchiquetage de ces vêtements usagés, on peut aussi en concevoir des tapis, isolants thermiques et acoustiques, rembourrage de coussins d’oreillers, et la réalisation des moquettes.

Avec l’effilochage, il est possible de créer nouveaux tissus et accessoires. Ces organismes vous aident donc à donner une seconde vie au textile que vous n’utilisez plus.

Contribuer à la création d’emplois locaux

Le recyclage de textiles usagés demeure une activité pourvoyeuse d’emplois. De nouvelles entreprises naissent dans le cadre de la récupération et la transformation des vieux vêtements et autres textiles. Ces établissements recrutent des personnes à la recherche d’emploi pour bien effectuer la collecte et le recyclage des vieux textiles.

Cela représente une sortie positive pour les chômeurs. Ces derniers peuvent bénéficier d’une formation qualifiante à l’issue de leur passage dans l’entreprise de recyclage des vieux textiles à défaut de trouver du travail. Il existe aussi des agences engagées comme L’ADEME qui accompagnent les personnes et organisations pour réussir la transition écologique.

nn

Protéger les écosystèmes

Les matières premières nécessaires pour produire du textile sont souvent tirées des fibres naturelles de végétaux ou d’animaux. Pour les obtenir, de grands espaces sont exploités pour la culture et l’élevage des espèces favorables. Cela détruit les écosystèmes. Solution très vertueuse, le recyclage des vêtements permet ainsi aussi de préserver les réserves naturelles.