Au cours de la belle saison, il est courant de procéder à la tonte de la pelouse pour des raisons esthétiques et pratiques. Cette opération génère une quantité non négligeable de déchets verts, mais surtout organiques. Au lieu de les jeter pour créer plus de pollution (ramassage des déchets, traitement etc.), il est possible de les transformer depuis chez vous. Valoriser les résidus de tonte de votre gazon est un geste écologique que vous devriez apprendre. De nombreuses applications sont possibles, et en voici quelques-unes.

Le compostage

C’est l’une des méthodes les plus courantes pour valoriser les déchets de tonte de gazon. Il faudrait bien entendu disposer d’un appareil comme ceux présents chez https://www.bricozor.com/tondeuse-gazon-electrique/ pour une coupe nette. Le compost doit disposer d’un excellent équilibre, et inclure :

  • Des éléments carbonés : branches ou feuilles écrasées, paille, etc. ;
  • Des éléments humides : les déchets de tonte, les épluchures de fruits ou légumes.

Vous mélangerez ensuite ces divers éléments pour favoriser un murissement rapide du compost. Aucun risque de pourriture n’est à craindre, si vous respectez les proportions tout en évitant un déséquilibre. Remuez convenablement le mélange pour éviter l’agglutination des herbes fraiches coupées. Elles doivent plutôt servir à lier les autres parties carbonées.

Le paillage


Les herbes fraîchements tondues de votre jardin peuvent aussi être utilisées pour pailler :

  • Votre potager ;
  • Un jardin d’ornement.

Il faudra quand même prendre des dispositions pour éviter des situations comme celle-ci. Vous devez donc étendre le gazon fraichement tondu en couche fine sur un support exposé au soleil. Cette action permettra d’éliminer l’humidité avant de passer au paillage proprement dit. En cas de forte humidité des débris, ils peuvent former des amas gluants à la base de vos plantes. Les pourritures pourront alors aisément se développer, ce qui compromettra la croissance des cultures.

L’absence d’azote peut aussi engendrer de nombreux phénomènes après paillage comme :

  • Les retards de croissance ;
  • Le jaunissement des feuilles ;
  • La baisse conséquente des récoltes.

Le paillage peut alors se focaliser sur les planches inoccupées, pour éviter que le sol soit dénudé entre les cultures. Sa décomposition pourra alors être amorcée pour fournir à la terre, les fertilisants dont elle a besoin. Ainsi, vous n’observerez pas des effets comme :

  • Le compactage au cours de l’hiver et de l’automne ;
  • Le craquèlement en été.

Dans un verger ou au pied des arbustes, vous n’aurez aucun mal à pailler. Les racines ont eu le temps de s’enfoncer profondément dans le sol. Elles disposent ainsi de tous les éléments nutritifs nécessaires pour éviter les carences. Pailler avec des résidus de tonte permet d’offrir une protection supplémentaire aux pieds de ces plantes. Les mauvaises herbes ne pourront pas s’y développer, ce qui constitue un atout pour les cultures.

Progressivement, le sol sera enrichi d’éléments destinés à le fertiliser grâce à la décomposition des débris de tonte.

Le mulch

Les jardiniers les plus avisés s’équipent d’un kit pour mulcher, ou alors d’un outil conçu à cette fin. Vous n’êtes ainsi plus obligé de :

  • Ramasser ;
  • Faire sécher ;
  • Transporter ; les résidus de tonte.

Il est même possible d’utiliser au préalable cette technique pour préparer le gazon à être efficacement tondu. Le gazon tondu sera alors finement réduit en paillettes de brins d’herbe grâce au mulch. Laissez-les sur place afin qu’elles deviennent une barrière protectrice contre :

  • L’évaporation ;
  • Le soleil ;
  • La chaleur.

Avec la décomposition de ces petits brins d’herbe, le sol bénéficiera de tous les fertilisants nécessaires. Vous n’aurez donc plus besoin d’utiliser de l’engrais sur votre pelouse, tout comme un arrosage intensif.

Le soutien aux petits animaux


Une fois que votre gazon est tondu, vous pourrez procéder au séchage des résidus pour ensuite les donner à quelques animaux. Ce sont entre autres :

  • Les poules ;
  • Les canards ;
  • Les lapins.

Ils s’en servent généralement pour confectionner leur litière, mais les débris de tonte doivent préalablement être séchés. C’est le meilleur moyen d’éviter une putréfaction. Une autre solution consiste à remplir des paniers avec les résidus de tonte à proximité des endroits que fréquentent les oiseaux. Ils pourront alors y prendre le nécessaire pour réaliser leurs nids. Les herbes sèches sont aussi exploitées par certains insectes pour bourrer des branches creuses.

Comme vous le constatez, il existe de nombreuses façons d’exploiter les débris issus de la tonte du gazon. Vous pouvez composter avec, pailler ou en mettre à disposition des petits animaux pour leurs différents besoins.

PARTAGER
Article précédentComment choisir la meilleure tronçonneuse pour votre jardin ?
Article suivantComment entretenir votre jardin ?
Je suis végétarien et très sensible à l'environnement. J'aime cultiver mes propres légumes à travers mon propre potager ! Retrouvez mes conseils en matière d'écologie, jardinage et d'environnement !