Il ne suffit pas d’avoir la main verte pour que vos plants prospèrent : il faut également veiller à prendre des mesures judicieuses pour protéger les végétaux de votre jardin. Et si vous avez une préférence naturelle pour les solutions qui n’impliquent pas les produits phytosanitaires, cela tombe bien : bien des astuces toutes simples peuvent vous être utiles pour un jardin en bonne santé.

Privilégier les solutions préventives

La rouille, la chlorose ou le mildiou, les guêpes, les psylles, les chenilles : les maladies, les insectes et les parasites qui menacent votre jardin sont nombreux. Et indifféremment du problème auquel vous serez confronté, un point commun se dégage : éradiquer une maladie qui prolifère demandera bien plus d’effort que de prendre des précautions en amont, et parfois sans aucune garantie de résultat. Pour aider son jardin à se défendre contre les parasites, il est important de bien les connaître, mais également de miser sur une approche préventive. Tous les indicateurs et les symptômes qui se remarquent doivent rapidement mener à des réactions appropriées.

Quelques rappels nécessaires

Pour un jardin en bonne santé, une des mesures les plus élémentaires consiste en amont à miser sur une bonne terre. Le sol reste la source principale de nutriment pour vos plants. La qualité et la quantité de ces différents nutriments sont en retour des plus importants pour assurer aux végétaux une bonne santé et des défenses naturelles contre les attaques diverses. Une bonne terre se compose de milliers d’organismes. Cela inclut des bactéries, des vers ou des algues. Chaque élément de ce système joue son rôle, et le plus petit déséquilibre fragilise naturellement les plantes.

Il est donc recommandé de continuer sur la durée à enrichir la terre de votre jardin avec des déchets végétaux bien sélectionnés, du compost ou du fumier. Il existe de nombreux engrais organiques qui peuvent servir à transformer convenablement toute la matière organique à la disposition des plantes en nutriments facilement utilisables pour sa santé.

Quelques règles essentielles pour une bonne prévention

Pour offrir à vos plantes des conditions optimales pour leur développement, il existe quelques précautions simples à observer.

  • Il est recommandé d’arroser de manière modérée, sans prendre l’habitude d’humidifier les feuilles de vos plants. Au-delà du fait qu’un arrosage excessif puisse faire pourrir vos végétaux, un milieu constamment humide est bien plus attrayant pour certains parasites et champignons, comme c’est notamment le cas avec le mildiou.
  • Avant de jardiner, pensez régulièrement à désinfecter vos instruments de travail. Les cisailles et autres outils peuvent facilement servir à la propagation de différents parasites.
  • Il est également important de ne pas laisser traîner les plants malades ni les fruits en décomposition ou contaminés sur les arbres fruitiers. Cette précaution permet d’éviter également que d’éventuels parasites prolifèrent.
  • Il est recommandé d’effectuer un ramassage rigoureux des feuilles mortes au pied de vos buissons et arbres.
  • Les feuillages de vos plantes et arbustes doivent être aérés autant que possible. Cela doit également se remarquer sur la distance ménagée entre les pieds, dès la phase de plantation.
  • Une terre légère et bien aérée est optimale pour le drainage et donc la santé des plantes. Vous pouvez utiliser de la tourbe pour rendre plus légère une terre trop dense ou argileuse. Pensez également à biner la terre sur une base régulière.
  • Pour les plants comme les tomates, l’utilisation d’une serre est souvent une solution de choix.

Quels produits naturels utiliser en alternative aux pesticides et produits chimiques

Il existe de nombreuses substances naturelles qui ont montré leurs effets contre des maladies et des champignons de différentes natures.

  • Certains produits dérivés du soufre sont par exemple utilisés par les jardiniers pour tuer des germes et des bactéries. Les produits de cuivre servent aussi à titre préventif.
  • Des mélanges confectionnés avec essentiellement du lait de chaux peuvent empêcher la tavelure, le chancre ou encore la cloque d’attaquer vos plants.
  • Les effets de la bouillie bordelaise sont aujourd’hui reconnus par les jardiniers les plus expérimentés. Dans votre lutte contre le mildiou et les mousses et lichens en tout genre, cette substance présente une bonne efficacité. Il en va de même pour le purin de prêle. Vous pouvez vaporiser le purin de prêle ou d’ortie sur les cultures. La bouillie bordelaise aussi est pulvérisée après les pluies et au printemps ou à l’automne.

Les plantes répulsives

L’utilisation de certaines fleurs ou plantes en guise de traitements répulsifs contre les parasites est une pratique des plus connues parmi les astuces naturelles. Des plantes comme l’œillet d’Inde, la lavande ou l’ail sont en effet très efficaces pour éloigner des parasites. C’est le cas dans le cocon de nos logements, mais également en plein air dans le jardin. Il s’agit également le plus souvent de plants qui aident à une bonne pollinisation, car elles attirent les abeilles.

La lutte contre les acariens et les pucerons

Les extrémités de vos plants de jardins sont souvent envahies par les acariens et les pucerons. Il peut être pratique d’utiliser un simple jet d’eau ou de l’eau chaude pour repousser ces parasites sur une base quotidienne. Il est recommandé de ne pas dépasser la température de 40°C. De l’eau savonneuse, de même que certaines infusions (à l’ail ou à l’oignon par exemple) sont également connues pour leurs effets répulsifs. Vous pourrez acheter dans certaines jardineries spécialisées des purins de fougères ou de prêles, pour des pulvérisations rapides sur vos cultures.

Quelles solutions à titre curatif

Pour éliminer ou réduire la propagation des parasites, les produits à base de pyrèthre sont d’une bonne efficacité. Ils peuvent se mélanger à des huiles diverses comme l’huile de colza. Ce type de mélange reste plus conseillé pour les plantes les plus jeunes ou les plus fragiles. Le pyrèthre est apprécié pour son action rapide.

Vous pouvez aussi vous servir d’un savon noir. En association avec de l’acide ou encore du vinaigre, le savon noir montre une bonne efficacité contre des parasites et insectes comme les cochenilles. Le purin d’ortie se révèle aussi efficace à titre préventif que pour débarrasser votre jardin de ses envahisseurs. C’est un insecticide qui vous sera fort utile contre toutes sortes d’acariens.