En botanique, le trèfle à quatre feuilles est une mutation relativement rare, du trèfle blanc dont le bout des feuilles forme souvent un cœur, qui lui donne des feuilles exceptionnellement composées de quatre folioles. Dans la civilisation occidentale, le trèfle à quatre feuilles est considéré comme un porte-bonheur. En effet, lorsqu’on parle du trèfle à quatre feuilles, il s’agit d’une plante très rare autour de laquelle existent de nombreux mythes. Cependant, il n’est pas rare de voir des personnes rechercher un trèfle à quatre feuilles au milieu d’un carré de trèfles classiques.

Avant d’aborder les techniques de culture et d’entretien de cette plante, il convient de scruter les particularités du trèfle à quatre feuilles.

Qu’est-ce qu’un trèfle à quatre feuilles ?

Comme rappelé en introduction, le trèfle à quatre feuilles est une mutation c’est-à-dire une modification génétique rare qui s’est observée sur le trèfle blanc, aussi connue sous le nom de trèfle rampant. En réalité, le trèfle à quatre feuilles possède quatre folioles et non quatre feuilles. Les folioles du trèfle à quatre feuilles sont en forme de cœur. Le trèfle à quatre feuilles appartient à la famille des Fabacées tout comme le haricot ou le pois. Cette famille botanique est caractérisée par des fruits en forme de gousse.

De façon précise, la modification génétique du trèfle blanc aboutissant à quatre folioles est assez rare. Selon les statistiques, il y aurait un trèfle à quatre feuilles pour 10 000 trèfles ordinaires. Les trèfles classiques ont quant à eux, trois folioles. Dans certains cas, les trèfles peuvent être pris comme des adventices (plantes indésirables ou de mauvaises herbes).

Sur un plan purement mythique, le trèfle à quatre feuilles encore appelé « la rose anglaise » ou « le charbon écossais » est un symbole irlandais emblématique, rappelant la richesse de leur culture et de leur patrimoine. Avec le temps, cette plante est carrément devenue l’un des porte-bonheur les plus populaires au monde. En somme, la rareté de cette plante a suscité beaucoup de curiosité poussant à la rédaction d’un article intéressant parlant des trèfles porte-bonheur.

Les différentes variétés de trèfles

Il existe en général 3 variétés de trèfles :

  • Le trèfle blanc : c’est une plante vivace qui forme un couvre-sol efficace. Ses feuilles montrent une tache plus claire au centre et elle est souvent de forme triangulaire. Ses fleurs blanches dressées apparaissent durant l’été ;
  • Le trèfle incarnat : il est cultivé comme une annuelle ou une bisannuelle. Il est peu rustique et est à réserver plutôt dans les régions à climat doux. Ses feuilles ont des folioles toutes rondes ;
  • Le trèfle des prés : il montre des folioles allongées tachées de vert plus clair. Ses fleurs sont roses au sommet, blanches vers la base de l’inflorescence et durent du mois de mai à la fin de l’été. Il forme une touffe dressée semblable au trèfle incarnat.

Mythes et croyances autour du trèfle à quatre feuilles

Le trèfle à quatre feuilles est considéré comme une plante porte-bonheur essentiellement du fait de sa rareté. Toutefois, il faut rappeler sa culture est subordonnée à certaines conditions qui favorisent son développement. Il s’agit notamment des sols calcaires et le climat printanier à la fois doux et humide.

Le fait qu’il soit perçu comme une plante porte-bonheur ne date pas d’aujourd’hui. Cette conception a traversé différentes civilisations :

  • Les Romains utilisaient les trèfles à quatre feuilles comme un antidote contre les morsures de serpent et comme élixir d’amour ;
  • Les druides celtes quant à eux, pensaient que les personnes détenant un trèfle à quatre feuilles étaient en mesure de démasquer les démons ;
  • Au cours du Moyen âge, lorsque vous avez un trèfle à quatre feuilles, vous êtes considéré comme une personne étant destinée au bonheur et à la richesse éternelle ;
  • En Afrique, le chef de la tribu des Abourés était la personne qui possédait un trèfle à quatre feuilles ;
  • Dans la culture chrétienne, chaque foliole était une vertu (espérance, foi, charité et chance) ;
  • Dans la culture anglo-saxonne, les forces associées à chaque foliole sont la richesse, la renommée, l’amour et la santé.

Par ailleurs, il est possible de trouver dans le commerce, des kits permettant de faire pousser un trèfle à quatre feuilles. Cependant, notez que la culture et l’entretien du trèfle à quatre feuilles doivent répondre à certaines règles. En effet, pour faire pousser le trèfle dans votre jardin, vous aurez besoin de quelques informations sur la culture du trèfle.

Culture du trèfle à quatre feuilles : la fiche technique

En général, faire pousser un trèfle à quatre feuilles est assez facile, mais sachez que si la chance devient monnaie courante, cela présente moins d’intérêt. Les semis démarrent au chaud, à la maison. Vous pouvez le faire dans un petit pot de céramique. Par la suite, lorsque les plants mesurent quelques centimètres, il faudra les rempoter dans un pot beaucoup plus grand pour poursuivre la culture sur le balcon ou au jardin.

En effet, pour sa composition vous aurez besoin de :

  • 1 pot de céramique blanche de 8 cm de diamètre ;
  • 1 pastille de terre de coco déshydratée ;
  • 2 bulbes de trèfle à quatre feuilles ;
  • Poids (0,157 kg).

Pour la culture, réhydrater la pastille de terre de coco, la déliter entre les doigts et en réserver une petite partie. Ensuite, vous devez remplir le pot et semer en plaçant un bulbe, la pointe vers le haut, en laissant affleurer le bout à la surface. Maintenant, vous allez recouvrir d’une fine couche de terre de coco restante et tasser légèrement. À l’aide d’un vaporisateur, il faudra arroser en pluie fine. Pour faciliter la culture, il faudra le conserver au chaud entre 18 et 20 °C. En deux jours, une petite pointe verte apparaîtra. Dans les jours suivants, la pointe va s’épanouir pour donner de longs pétioles porteurs des fameuses feuilles tant espérées.

Bon à savoir : le trèfle à quatre feuilles est en place une fois pour toutes au jardin, tous les ans il se multiplie un peu plus pour donner de larges massifs.

Pour stopper la croissance des tiges, placer le pot dans le frigo pendant un jour ou deux. Par la suite, donner une bonne source de lumière au trèfle et maintenir l’humidité du terreau. Lorsque les feuilles auront la taille définitive, vous pouvez les couper pour les faire sécher entre deux feuilles de papier buvard pour les conserver.

Pour la culture des trèfles à quatre feuilles, il existe de nombreux kits permettant de les faire pousser. Ces kits comprennent tout le nécessaire pour obtenir ces plantes porte-bonheur. La composition du kit se présente comme suit : des petits pots, de la terre de coco déshydratée en plaquette, des sachets de graines et des bulbes.

Quelques conseils écologiques

Pour réussir la culture du trèfle à quatre feuilles, évitez absolument de désherber avec des herbicides et produits avant le semis des trèfles, et ensuite pour éradiquer cette culture et passer à la suivante. La présente technique est souvent conseillée pour aller plus vite, même sur certains sites de vente de graines biologiques.

Floraison et entretien du trèfle à quatre feuilles

Le trèfle est une plante cultivée comme plante fourragère et comme engrais vert, car il capacité de capter l’azote de l’air et de le fixer dans le sol. Il est indésirable dans une pelouse, mais peut la remplacer aux endroits où elle ne pousse pas.

La plantation du trèfle s’effectue généralement en automne ou au printemps. Pour cela, le sol de votre jardin doit être drainé, plutôt sec et neutre ou calcaire. L’exposition doit être ensoleillée ou mi ombragée. A priori, il n’y a pas un entretien particulier à prévoir, car le trèfle est une plante très rustique et peut tolérer des températures hivernales de l’ordre de -30 °C.

La floraison apparaît du printemps à l’automne voir jusqu’en hiver sous un climat doux. Le semis de trèfles est destiné à couvrir les parcelles de culture laissées au repos, pour améliorer le sol ou lors de la rotation des cultures au potager. Il permet de nettoyer et fertiliser à nouveau certaines parcelles avant de les réaffecter à une variété légumière. La culture du trèfle à quatre feuilles réussit dans les sols qui restent frais.

En somme, les trèfles préfèrent un sol frais, les arrosages doivent cependant être réguliers. Le trèfle incarnat se fauche juste avant qu’il ne monte en graines. Le trèfle blanc se fauche trois mois après le semis s’il a été semé au printemps, pour pouvoir installer d’autres cultures à sa suite. Semé en automne, il sera fauché à la fin de l’hiver.

Bon à savoir : le trèfle n’est pas sensible aux maladies et parasites. Toutefois, vous devez faire fuir les limaces lorsque ses jeunes pousses apparaissent.

En conclusion, nous savons que les plantes au-delà de leur fonction d’embellissement de l’intérieur et de décoration guérissent aussi. Dans plusieurs civilisations, il existe des légendes autour de plusieurs plantes et notamment le trèfle à quatre feuilles. La légende autour du trèfle à quatre feuilles porte-bonheur est universelle. Elle a traversé les temps et les époques au point où beaucoup souhaitent le cultiver chez eux. Vous n’avez pas besoin d’être un expert en jardinage pour le faire. Quelques règles s’imposent toutefois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here