Conscients du danger que leurs activités représentent pour l’environnement, les Hommes ont commencé à se tourner vers des méthodes moins agressives et axées sur la sauvegarde la planète. En matière de jardinerie, il est également possible de faire un geste pour l’environnement en adoptant un nouveau système de culture : la permaculture. Dans ce billet, nous vous présentons les conseils et astuces pour réussir votre potager en permaculture.

La permaculture, un terme nouveau ?


À vrai dire, la permaculture existait déjà depuis quelques années, mais elle reprit à faire parler d’elle de plus bel récemment en entrainant de nombreuses personnes qui y ont adhéré. Selon Gildas Véret, la permaculture (permanent agriculture) est « une méthode de conception (design), inspirée des fondements de la nature, qui vise à créer des lieux de vie agréables, productifs en nourriture, en énergie, en matériaux utiles tout en améliorant la qualité des sols, l’eau, la qualité de l’air et les relations entre les humains ».

Elle vise donc à ne pas détruire les écosystèmes de sorte que microorganismes, plantes, insectes et êtres humains puissent cohabiter dans un environnement sain. Elle s’articule ainsi autour des trois points ci-dessous :

  • prendre soin de la terre ;
  • prendre soin des hommes ;
  • et enfin produire et partager équitablement les récoltes.

Faire un potager en permaculture


Pour réussir votre potager en permaculture, vous pouvez vous rendre sur https://www.amenagement-jardin.net/ pour des conseils approfondis. Voici ici quelques points essentiels pour y arriver convenablement.

Observez l’environnement

Cette étape est primordiale avant de vous lancer. Observez l’exposition de votre jardin au soleil et la force du vent. Observez également les animaux et les insectes qui vivent dans le milieu. Voyez quelles plantes poussent toutes seules dans votre jardin. Vérifiez aussi la qualité du sol (plus votre sol est foncé et sent l’herbe, mieux ce sera ; dans le cas contraire, pensez fortifier le sol avec des engrais naturels).

Sélectionnez les végétaux et légumes à planter

Pour commencer, faites une liste des végétaux que vous désirez planter. Regroupez-les ensuite par sensibilité et recensez les différentes interactions qu’elles peuvent avoir entre elles tout en faisant attention aux erreurs d’association. Pensez de même à vous procurer des semis bios reproductibles et privilégiez les plantes pérennes.

Faites un plan clair

La permaculture prend en compte votre jardin et ses interactions avec les zones extérieures. Avant de commencer quoi que ce soit, nous vous recommandons de faire un plan de votre jardin avec les milieux qui l’entourent (maison, garage, point d’eau…). Déterminez alors quels plants planter avant les autres, selon la nécessité du soleil et la force du vent.

Créez des parcelles

En permaculture, il ne faut ni retourner ni bêcher la terre. Vous pouvez par contre l’aérer avec des outils comme la grelinette et les griffes. Vous avez le choix entre plusieurs types de parcelles : potager 3P, buttes, plate-bande permanente et bien d’autres. Les parcelles doivent être assez larges. Plantez de façon à ce qu’à la fin de la culture, la plante prochaine puisse bénéficier des éléments organiques laissés par la précédente. Veillez de même à ne pas laisser le sol nu, car vos parcelles doivent être utilisées tout le temps.

Gardez enfin le sol couvert

Recouvrez le sol avec de la paille, du carton ou des copeaux de bois. Arrosez régulièrement et paillez le sol entre chaque plantation. Cette méthode limitera la pousse des adventices ou plants non désirés tandis que les microorganismes et insectes pourront décomposer les éléments disponibles.

PARTAGER
Article précédentSteak au poivre : 4 recettes végétariennes faciles à réaliser
Je suis végétarien et très sensible à l'environnement. J'aime cultiver mes propres légumes à travers mon propre potager ! Retrouvez mes conseils en matière d'écologie, jardinage et d'environnement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here