Les moyens de déplacement représentent un important facteur de pollution atmosphérique. Au niveau des grandes villes, les embouteillages accentuent le phénomène. Les autorités multiplient les initiatives pour réduire les gaz néfastes émis par les moteurs des voitures et autres machines. L’utilisation d’engins écologiques figure au nombre des solutions couramment proposées. Découvrez dans cet article le top 8 des principaux modes de transport les plus propres.

La marche

La marche demeure le mode de locomotion le plus propre. N’hésitez pas à marcher pour faire votre shopping dans le quartier ou pour vous rendre au cinéma à proximité de chez vous. Vous pouvez aussi aller au travail à pied si votre domicile et l’entreprise se trouvent dans la même agglomération. Plusieurs études ont confirmé les bienfaits de la marche sur la longévité. Gardez à l’esprit que chaque kilomètre parcouru à pied préserve l’environnement de 280 g de CO2.

Les transports en commun

Ils constituent une solution efficace pour limiter les bouchons monstres observés souvent sur les principales artères des grandes villes. Ils présentent de nombreux atouts. Ils se révèlent plus économiques et réduisent considérablement les risques d’accident. Mais, ils permettent également d’amoindrir la pollution atmosphérique. En effet, les bus produisent moins de gaz que les voitures standards. Quant aux tramways, ils n’émettent aucun gaz à effet de serre. Cela justifie leur adoption par plusieurs grandes villes françaises.

Les vélos

Le vélo demeure le moyen de transport le plus rapide dans les grandes villes si la distance à couvrir figure entre 1 et 5 km. Il vous permet d’échapper aux embouteillages et à la respiration des gaz nocifs. Il se révèle particulièrement pratique lorsque vous travaillez et vivez dans la même ville. Outre les vélos simples, vous pouvez acquérir une version électrique. Ce moyen de transport n’émet aucun gaz à effet de serre. Les magasins spécialisés en proposent de différents modèles. Par exemple, la plateforme Come’n Deal commercialisent plusieurs types de vélos électriques adaptés à vos besoins. Vous pouvez aussi recourir aux rollers et aux trottinettes pour un déplacement propre. Ces moyens de transport vous permettent d’aller vite et de vous exercer physiquement.

La praticité du vélo a favorisé l’émergence de plusieurs initiatives pour aider les Français à l’utiliser plus souvent. Ainsi, le nombre de cyclistes a considérablement augmenté avec la création des structures de location de vélos. Les municipalités ont également proposé des systèmes de location de vélos comme Vélib à Paris, Vélo à la carte à Rennes, Vélo’v à Lyon, Métrovélo à Grenoble, etc.

Plusieurs villes ont aussi vu apparaitre les vélos taxis. Ce mode de transport très écologique impressionne par son originalité. Très prisé par les touristes, il se révèle également pratique pour les petites promenades en couple ou en famille.

Le covoiturage

Le covoiturage constitue aussi un mode de transport qui contribue à limiter l’émission des gaz à effet de serre. Initiée par quelques start-ups comme blablacar, cette pratique permet de se déplacer en compagnie d’autres personnes pour réduire les charges et profiter d’une bonne ambiance de voyage. Très en vogue, elle témoigne d’une réelle prise de conscience des enjeux environnementaux par les populations. Le covoiturage intervient essentiellement pour deux types de trajets :

  • les trajets domicile-travail ;
  • et les trajets longues distances.

Ce mode de transport réduit le nombre de voitures qui prend d’assaut les routes. De plus, il limite les émissions de gaz à effet de serre. Il se révèle moins onéreux. Ainsi, vous pouvez économiser plus de 1500 euros annuellement si vous optez pour un covoiturage quotidien domicile-travail sur un trajet de 20 km.

L’autopartage

À l’instar du covoiturage, l’autopartage participe aussi à la réduction de l’émission des gaz nocifs pour l’environnement. Peu répandu, il se pratique de diverses manières. Le principe demeure assez simple. Vous délaissez votre véhicule chez vous. Pour vos déplacements, vous louez une voiture que vous rendez après usage. D’autres personnes pourront les utiliser à leur tour. L’autopartage contribue à la limitation des embouteillages au niveau d’une ville. Mieux, il permet de moins polluer. Vous amortissez moins vite votre propre véhicule. Plusieurs entreprises comme AutoLib proposent ce type de transport. L’autopartage entre particuliers a également tendance à se développer depuis quelques années. Plusieurs personnes n’hésitent plus à se séparer de leur voiture et à recourir à l’autopartage en ville. Cette pratique permet de réaliser des économies.

Les navettes fluviales

Si vous souhaitez participer à la réduction de la pollution atmosphérique, empruntez régulièrement des bateaux-bus pour vos déplacements. Ces moyens de transport permettent de se rendre dans les villes maritimes. La Rochelle propose ses Bus de Mer et son bateau électrique. À Toulon, vous retrouvez le réseau Mistral. Paris a longtemps séduit par Voguéo tandis que Lorient met à disposition 4 lignes maritimes. Le principe demeure assez simple pour se déplacer avec une navette fluviale. Vous achetez un ticket pour un trajet précis et vous embarquez jusqu’à destination. Vous avez aussi la possibilité de souscrire à un abonnement. Vous voyagez au calme et profitez d’une magnifique vue du paysage tout au long du parcours.

La voiture électrique ou hybride

Une telle voiture fonctionne au courant électrique. Elle intègre des batteries rechargeables et des moteurs spécifiques. Elle peut donc rouler sur des distances comprises entre 100 et 200 km sans émettre le moindre gaz à effet de serre. Elle représente un important pas en matière de réduction des gaz nocifs. Toutefois, la voiture électrique enregistre souvent quelques critiques liées à son manque d’autonomie et à son coût jugé onéreux. La quasi-totalité des constructeurs se bousculent aujourd’hui pour positionner leur modèle électrique. Cela témoigne de l’immense espoir que suscitent ces nouvelles gammes de voitures écologiques. Outre le Twizy et la Zoé de Renault, vous pouvez acquérir la Classe S de Mercedes ou la 3008 Hybrid de Peugeot. Plusieurs autres marques proposent des voitures électriques plus ou moins innovantes.

 

Les Segaway

Également connus sous la dénomination de gyropode, ces équipements représentent une plateforme électrique qui fonctionne sur la base d’un système de stabilisation gyroscopique. Ils permettent de se déplacer à une vitesse d’environ 20 km/h avec une seule charge. Après l’invention du Segway par la firme américaine Dean Kamen en 2001, plusieurs autres entreprises ont développé des gyropodes. La société française Zapworld commercialise le TPZ (Transporteur Personnel Electrique Zappy). Cette moto tricycle peut couvrir 40 km de manière autonome. Quant au Skatedrive, il présente les caractéristiques d’un roller et vélo. Avec un tel équipement, vous profitez des délices de la glisse. Chaussez simplement votre paire de rollers et saisissez le guidon pour vous déplacer d’un point à un autre. Les Segaway intègrent un moteur électrique et une batterie qui leur permettent de fonctionner sans émettre le moindre gaz à effet de serre.

PARTAGER
Article précédentCulture hydroponique et culture aéroponique : quelle différence ?
Je suis végétarien et très sensible à l'environnement. J'aime cultiver mes propres légumes à travers mon propre potager ! Retrouvez mes conseils en matière d'écologie, jardinage et d'environnement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here