Rejoignez la tribu sur facebook



   
 
Accueil > Les Eco-Blogs
---

Blog : Jardins et plantes

488 article s - 155 rédacteur s

De très nombreuses plantes sauvages sont toxiques pour le cheval. Mieux vaut les connaître pour éviter de désagréables surprises, lors de la mise au vert de nos montures. Apprenez à les différencier pour les repérer dans une pâture ou au détour d'un chemin.




COLCHIQUE : Le colchique est une plante vivace atteignant 10 à 40 cm. Ses feuilles sont dressez, larges et lanceolées. Les effets nocifs sont connus demuis longtemps, au moint que les anciens l'appelaient également "tue-chien". On le dénomme encore "safran bâtard", du fait de sa ressemblance avec le crocus. Il est toutefois facile de le différencier, car le crocus fleurit au printemps et le colchique à l'automne.

Les effets nocifs apparaissent rapidement après l'ingestion. Il se manifestent par des coliques violentes et des diarrhées hémorragiques. On castate également des urines brunes, avec des traces de sang. Le colchique peut également provoquer un avortement chez les juments pleines. L'ingestion de 100 g de feuilles ou de 50 g de fleurs ou de graines est toxique. Il n'existe pas vraiment de traitement efficace. Au-delà de 500 g de feuille, la mort de l'animal devient inéluctable par insuffisance rénale et respiratoire.

Le cheval ne consomme pas spontanément le colchique. Les intoxications surviennent le plus souvent de façon accidentelle, lorsque le foin contient des feuilles de colchiques.




LE CHENE (ou plus précisément les glands) :

Ce sont principalement les glands, ingérés en grande quantité, qui présentent une certaine toxicité. Heureusement, le cheval ne les consomme pas spontanément. Le risque  tient essentiellement au fait qu'il peut les avaler accidentellement, en pâturant à proximité des arbres. Il semble également que les pousses ou les jeunes feuilles possèdent une certaine toxicité.

Les premiers symlpt$omes sont un état d'apathie, de somnolence. On observe étalement un amaigrissement et éventuellement des oedème. En cas d'intoxication réelle, le tanin contenu dans les glands est susceptible de provoquer des coliques, qui peuvent causer le décès du cheval.




L'IF (ATTENTION DANGER) :

L'if figure parmi les plantes les plus toxiques. Hormis l'arille - chair rouge qui entoure la graine - tous ses tissus sont riches en taxine, un alcaloïde qui est mortel à très petite dose.

L'if est assez facile à reconna$itre. Cet arbre au feuillage persistant ressemble à un sapin, avec des aiguilles plates, d'un vert foncé sur la face supérieure et vert plus pâle sur la face inférieure. Il se présente sous forme arbusive, parfois utilisée comme haie ou bordure, ou comme arbre pouvant mesurer jusqu'à quinze mètres de hauteur.

Dès la fin de l'été, les arbres "femelles" produisent des fruits rouges.

Les chevaux peuvent consommer l'if sans méfiance. Les feuilles âgées sont les organes les plus toxiques. Seule l'arille ne contient pas de taxine, mais peut être mâchée avec la graine qui, elle, est fortement toxique.

L'ingestion de 100 à 300 g d'if peut suffire à tuer le cheval. On considère que la dose létale se situe entre 0,5 à 2 g par kilo de poids vif.

L'intoxication est rapide. Les premiers symptômes apparaissent dans les six heures qui suivent l'ingestion. En premier lieu, on constate des troubles digestifs (coliques) et respiratoires, accompagnés de tremblements. Le traitement de l'animal par sonde est rarement efficace, le cheval intoxiqué tombant rapidement dans le coma avec de décéder.




LA DIGITALE POURPRE :

La digitale pourpre contient un principe actif  entrant dans la fabrication de médicaments utilisés dans le traitement des affections cardiaques. 

Chez le cheval, une consommation importante entraînerait des troubles digestifs, des phénomènes ischémique (vaso-constriction), une baisse de vigilance et surtout des troubles cardiaques pouvant conduire à la mort.

La plante est théoriquement mortelle ; en pratique, il est évident qu'il en faudrait d'énormes quantités (contrairement à ce qui se passe avec l'if) pour intexiquer un animal de 500 kg.

Le seul danger peut résider dans le mélange avec le foin.

PREVENTION : Eviter les bivouacs à proximité de zones où pullulent les digitales ; ne pas donner de foin récolté çà et là dans des prairies qui n'en sont pas, surtout en moyenne montagne.



Tags : plante toxique cheval nutrition danger


Votez :

Ajouter un commentaire :

Identifiez-vous pour pouvoir laisser un commentaire :

je suis Végétaliseur



> Mot de passe oublié ?

je ne suis pas encore Végétaliseur

Venez partager vos passions nature avec la tribu ! L'inscription au site est gratuite et se fait en quelques clics. N'hésitez plus...

Rejoignez-nous !

Commentaires laissés par les membres :

1 . le 20/01/2011, par monhazadVégétaliseur en herbe

Super article!!!comme pour les humains , l 'excès de nourriture est très nocif pour les chevaux la luzerne est excellente ne pas la bannir de leur alimentation, nous élevons nos poulains dans des pâtures de luzerne, mais ils y sont nés là est toute la différence! vous pouvez la rentrer dans une ration en y allant par petite quantité elle a un apport azotée très intéressant et de protéines, les chênes sont parfois consommés par les chevaux qui vivent à l'état semi-libre comme les nôtres ils leur arrivent de grignoter le bout tendre des genêts d'Espagne!!!!!ils mangent du thym du romarin du cade et du genévrier et nos vieilles poulinières dépasse facilement les 35 ans la plus vieille Ophélie vient d'en faire 40....Et on en voit tous les jours

2 . le 16/08/2010, par philippe12Grand Végétaliseur

merci lalicorne Super article.. a completer par d autres qui donnent des troubles digestifs....pouvant etre mortels... • Le laurier cerise ou rose  : si la consommation est importante : troubles respiratoire et nerveux. • Le robinier : c’est l’écorce qui est toxique et mortelle : salivation, coliques, diarrhée, troubles cardiaques. • Le cytise : très fréquent dans les jardins, toute la plante est toxique. Le cheval tente de vomir, puis convulsion et coma. • Le buis : il était autrefois utilisé pour purger les chevaux. Tremblements, vertiges, convulsions, et troubles respiratoires. ..et plein d'autres Attention aux bonnes ex la LUZERNE ...le gourmand va s'empiffrer et avoir une belle fourbure.. amicalement

3 . le 06/07/2009, par azertyGraine de Végétaliseur

merci vous sauvez la vie de speedy,cheval d un metre 56,robe isabelle,race trakenner,age 6ans,sexe male.

4 . le 30/03/2009, par gouttedeauGrand Végétaliseur

merci pour tous ces renseignements, même si je n'ai pas de cheval j'y ai appris beaucoup de choses très intéressantes.

5 . le 23/02/2009, par lalicorneGrand Végétaliseur

Votre cheval n'en mange peut être pas autant que cela. 28 ans c'est un bel âge ! le mien en aura bientôt 21. A bientôt

6 . le 23/02/2009, par lalicorneGrand Végétaliseur

Bonjour. Certes les glands contiennent du tanin. ils servent également de nourriture à de nombreux animaux, les sangliers, les cerfs, souris, écureuil.... Mais ils peuvent également être toxiques pour d'autres animaux comme les chevaux car Ils contiennent une toxine qui, si elle est consommée en grande quantité, provoque des coliques, diarrhée hémorragique. Voici une adresse de site qui l'explique mieux que moi cweben.free.fr/florilege/gland/

7 . le 23/02/2009, par lupus33Graine de Végétaliseur

Bonjour je suis entièrement d'accord sur ces commentaire au sujet des plantes toxique qui pour trois sont réellement mortelle pour le cheval et pour les homme d'ailleurs Sauf que pour les glands tous les animaux consomme des glands et en sont même avide. Malgré sa grande consommation de glands a l'automne j'ai plusieurs chênes centenaires dans les près ou mon cheval âgé de 28 ans pacage bien heureux! Et je tiens a vous faire connaître que les gens faisaient grillé des glands en remplacement du café pendant la guerre. Les glands sont employé en médecine douce . Constituants: Tanin Propriétés:antiseptique,astringent,fébrifuge,tonique

8 . le 15/02/2009, par marmottineGrand Végétaliseur

merci pour cette information très intéressante

9 . le 14/02/2009, par sanmasGrand Végétaliseur

super article!!!!merci

10 . le 13/02/2009, par clairefontaineGrand Végétaliseur

Merci pour cet article très bien présenté et parfaitement documenté.

Contenus similaires

Dans l'herbier

CucurbitacéesClichés nature

Posté hier par nepenthes Grand Végétaliseur

*

dur dur pour la soupe !!!Clichés nature

Posté il y a 2 jours par mimilasouris Grand Végétaliseur

mon oseille est habitée

Un p'tit clin d'oeil pour l'arrivée de l'automneClichés nature

Posté il y a 2 jours par clairette37 Grand Végétaliseur

Un peintre a bien voulu brosser mon portrait sur fond de couleurs automnales

Repenser l’être humain pour penser écologie ?Les Eco-Blogs

Posté il y a 4 jours par florined Graine de Végétaliseur

Depuis quelques années l’écologie prend une place de plus en plus importante et les alertes sur notre changement de comportement et notre mode de vie ne s'essoufflent pas. Pourtant

arnica desmontagnesClichés nature

Posté il y a 5 jours par nepenthes Grand Végétaliseur

*

connectez-vous

Mot de passe oublié ?

devenez végétaliseur

Partagez sur les thèmes de l'écologie, l'environnement, la nature.

Retrouvez-nous sur

Rechercher
dans tout le site

Articles du même auteur

> Tous les articles de
lalicorne

Autres articles de ce blog

> Tous les articles de
Jardins et plantes