Rejoignez la tribu sur facebook



   
 
Accueil > Les Eco-Blogs
---

Blog : Chroniques animales

466 article s - 105 rédacteur s

Quel est le point commun entre le dairi du Jura, le Darou des Vosges, le darhut de Bourgogne, le tamarou de l'Aubrac, le tamarro de Catalogne, ou encore le rülbi du Valais?.. facile, tous ces noms désignent une seule et même bête: le dahu!

 

Là où ça se corse, c'est que cette bête en question n'existe pas, qu'elle n'a jamais existé, et que, lorsqu'on y pense bien, c'est même à peu près normal... mais quand je dis que ça se corse, c'est qu'on peut se demander comment une chose qui n'existe pas peut être aussi présente dans l'imaginaire collectif: après tout, sa légende est répandue dans toutes nos collines et montagnes, et ce depuis longtemps, car même César, dans sa Guerre des Gaules, en fait mention!

Je crois que la persistance de cette légende n'est pas à mettre uniquement sur le compte de la naïveté, de l'humour populaires: en fait... en fait, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de bon sens dans cette construction imaginaire qu'est le dahu, et que ce bon sens est la clef de son extraordinaire longévité.

C'est que le dahu est une sorte de chèvre, ou de bouquetin, dont on suppose qu'il présente les deux pattes gauches, ou droite, selon la sous-espèce, plus courtes que les autres, ce qui lui permettrait d'évoluer aisément sur des terrains pentus!..

 

C'est en cela que réside le bon sens dont je parlais plus haut: ce bon sens qui, bien avant que Lamarck et Darwin ne la théorise, avait perçu l'adaptation des espèces à leur milieu naturel - et quel peuple suffisamment proche de la nature pour être au fait de ses merveilles ne l'aurait pas perçue?.. car après tout, si les girafes ont un long cou pour brouter tranquillement la cîme des arbres, si les yacks ont un épaisse toison pour les protéger du froid, pourquoi le dahu n'aurait-il pas deux pattes plus courtes que les autres?

Mais c'est là que le bon sens s'arrête, et que s'estompe la légende: car si l'adaptation de la girafe et du yack ne présente aucun inconvénient, celle supposée du dahu serait extrêmement contraignante... et pas qu'un peu!.. c'est ainsi qu'un dahu n'aurait qu'un seul sens possible pérégrination, vers la droite si ce sont ses deux pattes de gauche qui sont plus courtes, et vers la gauche dans le cas contraire: pas facile, entre autre, de se reproduire, étant donné qu'une rencontre ne serait donc possible que cornes contre cornes!

Lamarck et Darwin attendront donc les XVIIIème et XIXème siècles pour se manifester, portant un coup sévère à la légende du dahu; mais en attendant, peut-on vraiment blâmer les gens, surtout nos ancêtres, d'avoir succombé à la tentation de cet animal imaginaire, surtout lorsque l'on songe aux noms dont l'avaient affublé les savants de leur époque: dextrogyre et lévogyre, selon qu'il marche vers la droite ou vers la gauche?.. il est vrai que ces noms sont grecs, et que l'on a tendance à accorder davantage de crédit à tout ce qui est grec et latin, voire anglais de nos jours ;)



Tags : mythes dahu animaux


Votez :

Ajouter un commentaire :

Identifiez-vous pour pouvoir laisser un commentaire :

je suis Végétaliseur



> Mot de passe oublié ?

je ne suis pas encore Végétaliseur

Venez partager vos passions nature avec la tribu ! L'inscription au site est gratuite et se fait en quelques clics. N'hésitez plus...

Rejoignez-nous !

Commentaires laissés par les membres :

1 . le 11/12/2008, par clairefontaineGrand Végétaliseur

Souvenir d'enfance, on devait partir le nuit pour la chasse au dahut. Je ne me souviens plus très bien. J'aime ce genre de légendes qui donnent un peu de piment à la Vie et rompent un peu le train train quotidien. Même si l'on n'y croit trés peu, peu ou pas du tout ce genre d'histoire donne un "+" aux ballades et aux plaisirs Nature. Merci Maomao pour cet article.

2 . le 18/11/2008, par crisandreGrand Végétaliseur

Ouf, le mythe continue, j'ai eu peur un instant que tu l'ai réellement trouvé ... la nature est si bien faite !

3 . le 18/11/2008, par mamoun48Grand Végétaliseur

Tout commence avec une battue avec casseroles et cuillères à frapper les unes contre les autres . . . c'est ainsi que les mamans se retrouvent dépouillées de leur batterie de cuisine le soir où un voisin demande aux enfants de se préparer pour la chasse nocturne . . . ledit voisin restant tranquillement dans son lit, bien sur ! lol !

Contenus similaires

Dans l'herbier

Salon National des Artistes AnimaliersAgenda vert

Posté le 14/11/2012 par tamycoladelyves Grand Végétaliseur

Chers amis,J'ai eu le plaisir et l'honneur d'avoir été retenue pour participer au 36e Salon National des Artistes Animaliersde Bry-sur-Marnequi se tiendradu samedi 17 novembre au di

connectez-vous

Mot de passe oublié ?

devenez végétaliseur

Partagez sur les thèmes de l'écologie, l'environnement, la nature.

Retrouvez-nous sur

Rechercher
dans tout le site

Articles du même auteur

> Tous les articles de
maomao

Autres articles de ce blog

> Tous les articles de
Chroniques animales