Rejoignez la tribu sur facebook



   
 
Accueil > Les Eco-Blogs
---

Blog : Métiers verts et éducation

243 article s - 73 rédacteur s

Nous partons aujourd'hui à la découverte du métier de paysagiste !

 

Il ne suffit pas d'avoir un peu d'imagination, d'aimer transformer des lieux… Ce métier nécessite une certaine rigueur et de bonnes connaissances professionnelles.

 

Le paysagiste décrit son travail comme "un art dans la mesure où il s’agit de sublimer un lieu et une technique car la conception des espaces extérieurs est devenue aujourd’hui très complexe. Le paysagiste se doit de transformer les lieux d’une manière poétique ainsi il n’est pas rare de mêler sculpture et végétation. L’art des jardins est bien un art à part entière, le paysagiste est à la fois un artiste et un artisan. D’ailleurs la démarche du paysagiste emprunte celle de l’artiste. Ne travail-t-il pas dans un atelier ? Ne réalise t-il pas des cartes ou des plans que l’on a envie d’accrocher aux murs. Le travail avec le végétal est un exercice qui demande une grande expérience. Cela produit un résultat qui n’est pas achevé comme avec l’architecture, à la fin du chantier tout commence, les végétaux poussent, grandissent et transforme chaque jour l’espace. Un paysagiste possède la vision de l’espace et surtout la vision de l’espace associée au temps." Lespaysagistes.com

 

Labyrinthe des jardins de Glendurgan

 

Plan, préparation de terrain, aménagement de rocailles, plates-bandes, plans d'eau, plantation d'arbres, de fleurs à des endroits précis, installation de systèmes d'irrigation et d'éclairage, entretien régulier des aménagements paysagers de résidences, de commerces ou autres, le metier de paysagiste est un véritable métier de l'environnement.

 

Toujours en plein air, il est en contact avec la nature. Il sait l'écouter. Ses activités varient au fil des saisons.

 

Mais aussi, il est contact constant avec les hommes. Il traite avec divers types de clients : personnes privés, clients, fonctionnaires, représentants de sociétés, etc…

 

Ainsi, le paysagiste peut avoir un rôle d'entremetteur entre la nature et les hommes. Les qualités qu'on lui reconnaît sont le goût du travail en plein air (conditions climatiques), une bonne condition physique, une excellente connaissance du monde végétal et techniques, un sens de l'initiative et du soin. Enfin, salarié ou à son compte, le paysagiste travaille rarement seul. Et si le paysagiste est ambitieux, le technicien paysagiste peut devenir architecte paysagiste ou ingénieur paysagiste. Cette dernière qualification exige des connaissances scientifiques de très haut niveau. 

 

Pour en savoir plus sur ce métier, contactez la Fédération française du paysage



Tags : paysagiste jardin glendurgan metier environnement formation métiers verts metiers verts travail technique art dessin jardin sculpture conception visionnaire espace jardinier travail de groupe plein air connaissance vegetal scientifique activité plantation


Votez :

Ajouter un commentaire :

Identifiez-vous pour pouvoir laisser un commentaire :

je suis Végétaliseur



> Mot de passe oublié ?

je ne suis pas encore Végétaliseur

Venez partager vos passions nature avec la tribu ! L'inscription au site est gratuite et se fait en quelques clics. N'hésitez plus...

Rejoignez-nous !

Commentaires laissés par les membres :

1 . le 19/02/2008, par alinetGrand Végétaliseur

Merci, mon ami paysagiste Rasjohn en sera heureux.

2 . le 03/12/2007, par hydroculteurGrand Végétaliseur

Sur le côté conseil on est tous rêveur de son métier au début mais on est vite rattrapé par les dures réalités. Mon but était de sensibiliser les gens au respect de la nature en essayant d'éviter l'usage abusif des produits chimiques. J'ai essayé de les sensibiliser au fait qu'une haie vive comme autrefois a plus d'intérêt qu'une bonne vieille haie de thuyas ou de cyprès. mais rien n'y fait car cela est à la mode. Hélas la plupart de nos conseils ne restent qu'à l'état primaire. il n'y a que chez moi à titre privé que ces conseils deviennent réalité et que j'expérimente des techniques ancestrales. Un frein à ces tendances est un décret sorti le 1er juillet 2006 interdisant à un professionnel du paysage de dire à ses clients comment fabriquer du purin d'ortie par exemple sous peine d'une amende de 7500 € et de 2 ans d'emprisonnement. N'est-ce pas un moyen de nous pousser à acheter ces bons vieux produits agro-pharmaceutiques polluants si on ne les utilise pas dans de bonnes conditions ? iI va bien falloir que tout le monde se mette autour d'une table et discute enfin de l'avenir de la planète et cela nous concerne tous autant que nous sommes et le moindre geste dans ce sens, aussi petit soit il, n'est pas négligeable.

3 . le 03/12/2007, par hydroculteurGrand Végétaliseur

Hélas les contraintes de rentabilité ne permettent pas toujours de respecter les conditions de respect de l'environnement comme utiliser des produits biologiques, bien doser les produits chimiques et pour le bon usage. Il faut les utiliser tôt le matin ou tard le soir en l'absence des insectes méllifères, sans vent à vitesse supérieure à 15 km/h et pendant des périodes où les températures sont inférieures à 25 degrés. Il faut éviter les périodes de pluie sinon les produits ruissellent. Si l'on faisait au moins l'effort d'utiliser le bon produit et à la bonne concentration, en veillant à ne pas passer deux fois au même endroit on ferait un geste pour le respect de l'environnement. Hélas cela est presque infaisable dans notre société. Faisant du jardinage à titre professionnel et personnel, j'ai eu l'occasion de vérifier cela. On est encore loin de l'association des produits chimiques et biologiques mais il va bien falloir faire de gros efforts si l'on veut que notre bonne vieille terre nous héberge encore dans de bonnes conditions. Tout cela pour die que nous avons besoin de la nature et cela bien plus qu'elle a besoin de nous ...

Contenus similaires

Dans l'herbier

Découvrez mon tout dernier albumLes Eco-Blogs

Posté le 10/04/2014 par TedScotto Parrain Végétaliseur

Découvrez mon nouveau disque NATURE SUD-AMERICAINE                                    &

DECOUVREZ CE QUI SE CACHE DERRI7RE LES MARQUESLes Eco-Blogs

Posté le 12/02/2014 par kikimamour Grand Végétaliseur

   Le Guetteur   Découvrez ce qui se cache derrière les marques que vous consommez. Ouvrez l’œil. Devene

connectez-vous

Mot de passe oublié ?

devenez végétaliseur

Partagez sur les thèmes de l'écologie, l'environnement, la nature.

Retrouvez-nous sur

Rechercher
dans tout le site

Articles du même auteur

> Tous les articles de
coquelicotensoleille

Autres articles de ce blog

> Tous les articles de
Métiers verts et éducation