Après la terrasse, le jardin est un autre espace de vie en plein air. Quand il est bien orné, il apporte un charme unique à votre extérieur. Pour réussir un jardin d’ornement, il faut un minimum de préparation, d’organisation et de savoir-faire. Voici quelques conseils pour y arriver.

Réaliser l’état des lieux

C’est la première étape. Elle est indispensable et permet d’avoir un aperçu de ce que l’on veut faire. Vous imaginez votre jardin et vous prenez soin de noter tous les éléments et détails qui vous viennent en tête. Plusieurs critères sont à prendre en compte :

  • L’emplacement du jardin ;
  • La forme du jardin ;
  • La nature du sol ;
  • L’exposition (soleil, ombre) ;
  • La taille et forme des végétaux voulus ;
  • L’emplacement de l’arrosage, de l’éclairage… ;
  • Le voisinage ;
  • Les poteaux et lignes électriques.

L’emplacement du jardin est important si vous voulez mettre en valeur votre domicile. Sera-t-il près de la terrasse ? Les plantes seront-elles réparties de part et d’autre de la terrasse ? Tout compte fait, la terrasse s’harmonise généralement avec la forme du jardin. Celle-ci peut être arrondie, rectangulaire ou carrée. Il est fortement conseillé de connaître la nature du sol afin de bien choisir les végétaux. Vous devez donc envoyer un échantillon de terre à un laboratoire. Votre jardin ne doit pas empiéter sur le terrain du voisin. Les poteaux et lignes électriques doivent être évités pour limiter les désagréments ou accidents.

Dessiner un plan

Vous avez imaginé votre jardin. Il est maintenant temps de dessiner un plan. Il n’est pas nécessaire d’avoir un talent de dessinateur. Le plan vous permettra de mieux exploiter l’espace et d’éviter au maximum les erreurs. Prenez une feuille, un crayon et quelques outils (gomme, règle). Pour ne pas vous triturer les méninges, il est préférable de choisir une échelle : 5 cm pour 1 mètre par exemple. Vous pouvez changer l’échelle si la superficie est trop grande. Vous devez donc décider des dimensions du jardin (longueur, largeur, superficie). Ces mesures doivent prendre en compte :

  • La longueur des haies, clôtures ou murs ;
  • L’emplacement et les dimensions de l’allée ;
  • Les dimensions de la pelouse ;
  • L’espacement entre les végétaux ;
  • Le passage des conduits électriques pour l’éclairage.

Les dimensions dépendront de la superficie que vous souhaitez utiliser pour votre jardin. Si vous êtes un dessinateur chevronné, vous pouvez réaliser un plan en 3D afin de mieux visualiser votre projet.

Préparer le sol

Après avoir choisi le terrain qui doit accueillir le jardin. Il faut passer à la phase pratique. La préparation du sol s’effectue en quelques étapes :

  • Enlever les déchets, les mauvaises herbes, les cailloux ;
  • Mettre à niveau le terrain ;
  • Ameublir le sol ;
  • Fertiliser ou améliorer le sol.

Ameublir le sol permet de rendre meuble la couche superficielle. Pour fertiliser le sol, vous pouvez utiliser des engrais chimiques ou naturels en fonction des recommandations du laboratoire. Par ailleurs, pour préparer le sol, il est important de disposer de certains outils comme la bêche et la fourche bêche.

Positionner la pelouse

Dans un jardin, la pelouse fait office de revêtement. Une bonne pelouse sert d’élément décoratif et attire aussi l’attention. Sa pose ne doit donc pas être négligée. Elle peut être ovale, arrondie, rectangulaire, carrée. Mais, il faut qu’elle s’harmonise avec les formes du jardin.

Sélectionner avec soin les végétaux

La beauté du jardin d’ornement dépend en grande partie de ses végétaux. Le choix des végétaux est donc crucial pour procurer de l’émotion ou donner un semblant de vie au jardin. Vous aurez à choisir :

  • Des plantes ;
  • Des fleurs ;
  • Des arbustes et arbres ornementaux.

Vous pouvez consulter un expert en botanique pour vous aider à sélectionner les végétaux adaptés à votre jardin et à votre région. Il existe une grande variété de végétaux pour les jardins d’ornement. La queue-de-lion, la consoude et la grassette vulgaire sont parmi les fleurs de jardin en France. Parmi les arbres et arbustes ornementaux, vous pouvez choisir le palmier roi, le sapin bleu, l’oranger des osages, le sumac de Virginie et le fuchsia d’Australie.

Planter avec soin les végétaux sélectionnés

La phase de la plantation est aussi une étape à ne pas négliger. Les arbres et arbustes doivent être plantés en automne ou en hiver (hors gel). Le printemps est la meilleure saison pour planter les fleurs en godet et les espèces vivaces. Lors de la plantation, il est conseillé de creuser des trous d’environ 2 fois la taille du contenant afin de permettre aux racines de s’étaler convenablement. Vous pouvez également pailler, si cela s’avère nécessaire.

Respecter un espacement suffisant entre les plantes

Pour se développer, les végétaux ont des besoins, dont un espacement et une lumière optimale. Il faut donc veiller à un espacement suffisant pour ne pas étouffer les plantes. Les espèces végétales choisies définissent l’espacement à respecter.

Entourez le jardin d’une haie champêtre

La haie champêtre (ou mur végétal) permet d’ajouter de l’originalité à votre jardin. Pour votre haie, vous pouvez planter des arbres ou arbustes aux couleurs chatoyantes. Il est conseillé de les planter à une distance d’au moins 2 mètres de votre clôture si les espèces choisies dépassent 2 m de hauteur à l’âge adulte.

Bien entretenir votre jardin d’ornement ?

Après son installation, l’entretien d’un jardin d’ornement est indispensable. Il faut consacrer du temps et de l’énergie pour soigner les plantes et en préserver l’esthétique. Voici des astuces :

  • Arrosez régulièrement ;
  • Désherber l’espace ;
  • Tailler certaines plantes.

Lors de la première année de croissance, les végétaux doivent être bien arrosés. En fonction de la superficie de votre jardin, vous pouvez choisir un arrosoir ou un arrosage automatique. De plus, les mauvaises herbes étouffent les végétaux. Il faut donc désherber. La taille permet d’enlever les branches mortes afin de favoriser la croissance des plantes. Elle permet aussi de donner des formes esthétiques à certaines plantes. Pour ces tâches, vous aurez besoin de quelques outils pratiques comme : une débroussailleuse électrique et un broyeur végétal. Pour faciliter vos déplacements lors de vos travaux, vous aurez besoin d’un enrouleur électrique. Vous pouvez dérouler plus facilement la rallonge à l’autre bout du jardin sans cesser de travailler. L’enrouleur électrique est aussi utile pour recharger les outils à batterie de jardinage. Il est recommandé de choisir un enrouleur solide. C’est pourquoi il faut :

  • Un câble résistant et puissant ;
  • Un indicateur lumineux de tension ;
  • Un enrouleur qui résiste à la poussière et aux projections d’eau.

Un câble résistant est utile pour éviter des accidents lors des travaux. Quant à l’indicateur de tension, il permet de prévenir lorsque l’outil démarre. En fonction des marques, les enrouleurs sont équipés de multiprises et de différents dispositifs de sécurité.

Que retenir ? Un jardin d’ornement est comme une œoeuvre d’art qui procure une certaine fierté. Ne bridez pas votre créativité et concevez un jardin qui vous ressemble. Après son installation, n’oubliez pas de l’entretenir régulièrement.

PARTAGER
Article précédentEntretien de la façade et la toiture de votre maison : nos conseils !
Pierre
Je suis végétarien et très sensible à l'environnement. J'aime cultiver mes propres légumes à travers mon propre potager ! Retrouvez mes conseils en matière d'écologie, jardinage et d'environnement !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here